autumn gde1fb80e8 1920 3

Libre arbitre et destinée

Équilibre entre libre arbitre et destinée.

Cette question m’a très souvent taraudé l’esprit, quelle est la part de notre libre arbitre sur notre destin ? Et si tout est déjà écris, et que choisissons-nous VRAIMENT ? Je n’arrivais pas à concevoir comment ces deux facettes pouvaient s’imbriquer l’une à l’autre, et pourtant ;

Une métaphore que j’aime beaucoup reprend la Vie comme étant… un train en mouvement, ce train avance dans une direction, vers une certaine fréquence, c’est inéluctable. Chaque être humain est donc à bord du « train de sa vie », dans sa propre construction et version de sa réalité, et chacun peut vaquer à ses occupations comme il.elle le souhaite, certain.es s’amuseront, d’autres seront stressé.es, certain.es seront allongé.es quand d’autres se déplaceront entre les différents wagons. Dans nos existences nous sommes donc à même de vivre nos propres expériences, motivés par nos choix et nos décisions mais seulement depuis l’espace dans lequel nous évoluons à savoir  » l’intérieur du train » c’est notre libre arbitre ! Mais lorsque l’on prend conscience qu’il y a quelque chose au DELÀ du train, quelque chose de bien plus grand qui se joue en amont, et que cette chose est complètement incontrôlable puisqu’insaisissable. Il peut alors être intéressant de tourner d’orienter son regard vers le fait ce n’est pas forcément NOUS qui vivons la vie, mais plutôt que nous sommes VÉCUE par elle ! Et que pour reprendre la métaphore, si le train doit aller à tel endroit, il s’y dirige et s’y dirigera toujours, malgré votre volonté, et peu importe que nous soyons bien ou mal installés pour le trajet, et que nous le voulions ou non, c’est notre destinée !

Et si trouver le point d’équilibre entre ces deux facettes dans notre expérience résidait dans le simple fait « d’accueillir » ? Nager en résistance contre le courant, ou faire la planche et se laisser aller ? Penser que l’on contrôle la vie, ou se laisser être contrôlé par elle ?

 

Se laisser aller ne signifie pas pour autant que tout devient tout doux, beau et rose d’un coup dans l’expérience, car s’il n’y avait pas de turbulences, il ne pourrait y avoir de calme… alors bien sûr qu’il y aura des moments ou le courant sera très fort, ou il y aura des tempêtes et des brasses coulées, mais il y aura également des moments paisibles, réconfortants, sereins… Et la bonne nouvelle, c’est qu’il ne sert à rien de s’y attacher, car ils finiront, de toute évidence par passer !

error: Content is protected !!