218725544 466045504747901 4362446667473975597 n

Manifestation de conscience

A Cœur ouvert dans la joie et la conscience.

[Hier, pour la première fois de ma vie, j’ai décidé de rejoindre une manifestation ]

Je ne suis pas contre le vaxxin, je ne suis pas pour non plus. Je pourrais exposer un avis sur la question ici, mais mon avis n’a aucune importance, il viendrait tout simplement s’agglutiner à tous les milliards d’autres avis que chaque être humain porte en lui.
Une opinion, un point de vue… n’est fondamentalement que le fruit d’une construction personnelle bien câblée et pas un seul être n’est construit de la même manière que son voisin. Au travers chaque regard se trouve, une vision du monde, colorée à sa manière par des milliers de teintes.
Avec une touche d’humilité, nous ne pouvons que constater qu’aucune vérité n’est plus vraie qu’une autre. Elle semble seulement vrai pour celui qui la détient…

Lorsque j’ai ressenti l’envie de me joindre à toutes ces personnes, l’introspection s’est présentée à moi afin de mieux comprendre ce qui m’animait, je n’ai pas la personnalité de quelqu’un de « revanchard », je crains la violence, les conflits, la lutte et tout ce qui s’en rapproche. De plus, j’ai entrepris la rédaction d’un mémoire qui aurait bien mérité mon attention cet après-midi la…

Bon..c’est un point de départ…

Il me vient alors un conte qui se rappelle à moi en permanence ces derniers jours lors de ma pratique en énergetique, il raconte :

 » C’est l’histoire d’un enfant qui, comme tous les enfants, joue, rêve et se pose beaucoup de questions.
Un jour, après une dispute avec son meilleur ami, il va voir son grand-père, le chef du village.
Il lui demande “Dis-moi, Grand Père, qu’est-ce qu’un Homme ?”
Alors son grand-père, avec ses mots, l’emmène en voyage.
Il lui parle de territoires immenses, connus et inconnus, des loups qu’on y trouve.

Il lui explique qu’il y a d’une part le loup noir, sombre, manipulateur, envieux, colérique, hargneux et menaçant, qui hurle la nuit, se cache, se bat avec les uns et dévore les autres, terrifie, domine par la peur et tue.
Et d’autre part, il lui dit qu’il y a aussi le loup blanc, accueillant, équitable, joyeux, solidaire et fraternel. Pacifique, lucide, il protège les siens et soutient les autres, attentif, généreux et confiant.

Puis il lui dit : “Tu vois, l’Homme a ces deux loups en lui. Chacun de nous abrite en lui un loup noir et un loup blanc qui ne cessent de s’affronter.”

L’enfant réfléchit et lui demande : ” … et c’est lequel qui gagne ?”
Alors, le vieux lui répond doucement :
“Celui qui gagne, …… c’est celui que tu nourris. »

Que se passerait-il alors si nous décidions de nourrir le loup blanc et de simplement observer le loup noir lorsqu’il est affamé, en nous même mais également chez les autres, car avec un peu d’entraînement il devient très facilement visible, et la première étape est d’accepter de le regarder…

A chaque fois que je choisis de nourrir le loup blanc, je décide de teinter mon monde de joie, de cohésion, d’unité, de sourires… c’est ce que je désire voir, et c’est ce que je vois. Je rencontre chaque jour des humains doux, tolérants, bienveillants, aimants, qui choisissent le rire, les hugs, le chemin de l’Amour…. le chemin de la vie. Lorsque cela s’opère, l’univers tout entier se met alors au diapason sur cette fréquence, la vie devient magique, ponctuée de synchronicités et de rendez-vous d’âme à âme. Notre peinture du monde évolue et l’univers nous déroule alors, son plus beau tapis rouge.

Ce que je vois grâce au loup blanc, c’est l’Unité. A la manière d’une forêt, ou chaque présence végétale ayant sa propre singularité permet l’harmonie d’un poumon vert.
Cela ne veut pas dire qu’il n’y a plus de loup noir, bien au contraire, il n’y en a jamais eu autant mais c’est cette énergie même, qui est à l’origine du chaos du monde et ce n’est pas ce monde qui me rend heureuse alors je tache de ne plus laisser s’imprégner en moi le poison de l’esprit, c’est une tâche ardu, mais nécessaire.

J’ai décidé que j’allais scindé ma croyance qui me fait croire les images véhiculées par les médias des manifestations de colère, de violence et de haine. J’ai décidé que j’allais affronter ma peur de m’attirer des problèmes. J’ai décidé de sortir de ma zone de confort en tentant une nouvelle expérience et observer ce que cela allait venir réveiller chez moi.
C’est ce qu’on appelle communément  » affronter ses peurs  » certaines demandent plus de courage que d’autres. Et le travail intérieur demande énormément de courage, car celui-ci puise sa force dans la foi, qui est la plus grande des carences actuelle.

Dans cette manifestation, j’ai vu des jeunes, des moins jeunes, des plus âgés. J’ai vu des familles, des enfants. J’ai vu des gens pacifiques s’asseoir en tailleur devant les gens-d’armes. J’ai vu de l’entraide, une communion, une union.
Mais ça, les médias ne le montrent pas.

J’ai entendu une vague humaine qui proclamait  » LIBERTÉ, LIBERTÉ  » sous couvert de beaucoup de colère et comme la colère engendre la violence, le loup noir à vite repris sa place dans un monde où tout est un prétexte pour le nourrir, encore et encore. Il est aussi apparu en moi- même, car j’ai ressenti énormément d’émotions lourdes et sombres, j’ai entendu les pensées qui voulait me faire croire que je devais me mettre en guerre à mon tour et que partir en croisade était LA bonne solution, c’est pleinement OK, après tout j’étais venue pour transcender tout ca , pour ne plus croire aux histoires du loup noir, et je ne l’ai pas cru. Et pourtant j’étais là, au milieu de tous ces gens.
Et c’est justement la que se trouve la véritable liberté.

Et si l’on prenait conscience, tous, individuellement, que combattre quelque chose, c’est comme crier pour obtenir le silence. Que se passerait-il ?

Pour autant, cela ne veut absolument pas dire qu’il faut alors se contenter de ne « rien faire » ou de tomber dans une forme d’inactivité, cela veut seulement dire que nous avons en permanence la possibilité de sentir si ce qui émane de nous est une énergie de destruction ou une énergie créatrice… et de faire un choix. Cela ne change pas l’action ou la décision dans les faits, ce qui change par contre, c’est l’espace depuis lequel c’est réalisé.

Ces deux énergies antagonistes, opposées et complémentaires répète à l’infini une lutte effrénée mais rythme aussi la majestueuse danse de la création.
Le jeu de la vie devient alors un jeu d’équilibriste perpétuel et un apprenti-sage permanent.

L’univers tout entier aussi joue à ce jeu, après l’hiver vient toujours le printemps, la quantité de soleil par jour n’est déjà plus la même que 24h avant, et le jour succédera toujours à la nuit.
La lumière n’existe pas sans l’ombre, et pour pouvoir mettre l’ombre en lumière, encore faut-il pouvoir la voir…

Et c’est exactement qui se passe actuellement dans le monde.

A la manière d’un corps humain, qui lorsqu’il est attaqué par une présence pathogène met tout en oeuvre pour assurer sa propre défense, c’est alors l’expression de la maladie qui se manifeste, c’est désagréable, c’est difficile et souffrant. Mais c’est curatif.
A la manière d’un esprit humain, qui lorsqu’il est attaqué dans ses croyances et convictions met tout en oeuvre pour combattre l’intrus psychique qui ose mettre à mal ses positions, cela manifeste en nous des émotions dites  » négatives « . C’est également curatif mais seulement lorsque c’est mis en lumière, aux yeux de la conscience.

Et c’est ce qui nous est demandé ici, mettre en lumière nos parts d’ombres. Et l’ombre est si visible en ce moment, que nous avons un nombre incalculable de possibilités pour se plier à l’exercice dans notre quotidien. Car ce n’est que dans la transparence que la lumière peut s’infiltrer.

Choisissons le loup blanc, choisissons la vie, ne nous laissons pas hypnotiser par l’illusion de la séparation, par la peur, l’intolérance et la violence.
Nous sommes tous ici, dans le même bateau et co-créateurs de notre direction commune, nous sommes tous en chemin, sur le chemin qui lui est propre.
Il n’y a personne à con-vaincre, d’ailleurs ne me croyez pas, vivez, expérimentez… percez-et-vous-verrez que le fidèle dicton du  » je CROIS que ce que je VOIS  » va progressivement se transformer en  » je VOIS que ce que je CROIS » et ainsi venir recodifier l’intégralité de la matrice humaine.

Alors les belles âmes, ne perdez pas la foi, tout est à sa place, en ordre, tout est juste. Soyons humble devant l’incroyable intelligence de la vie, dont nous sommes l’essence même.

Fermons les yeux, respirons.

Tout ira bien.

A la vie, à l’Amour, ici et maintenant. Et pour toujours.

error: Content is protected !!